top of page
  • Photo du rédacteurepona rodriguez

Les bienfaits du cœur d'artichaut

Dernière mise à jour : 16 juin 2023


L'artichaut, ou plutôt son cœur, pour être précise, présente plusieurs bienfaits pour notre organisme, ainsi que pour le microbiote intestinal, également connu sous le nom de flore intestinale. Et le microbiote intestinal étant mon grand amour, je vais commencer par énumérer toutes les actions bénéfiques envers lui .

Donc première grande qualité de notre petit petit cœur d'artichaut, il contient de l'inuline!

Si l'inuline est une fibre soluble s'avérant bénéfique (mais toujours dans le cadre d'une alimentation diversifiée et équilibrée !) afin de réguler le transit intestinal lors d’un problème de constipation, les fibres solubles augmentant le volume des selles mais permettant aussi que l'eau soit retenue dans ces dernières, produisant des selles plus hydratées et traversant le côlon plus facilement, elle est avant tout un type de sucre extrêmement bénéfique pour le microbiote intestinal, et fait partie de la famille des fodmap (que l'on nomme aussi prébiotiques ). Je rappelle que les prébiotiques sont des fibres alimentaires dont la composition spécifique favorise ( entre autre ) la croissance des bactéries intestinales bénéfiques, ce qui, lors d'une alimentation diversifiée et équilibrée, va permettre de garder le microbiote en symbiose .

Donc, la composition de l'artichaut, riche en inuline et en fibres, va se révéler extrêmement bénéfique pour nos bactéries intestinales, et plus spécifiquement pour certaines familles de bactéries que sont les bifidobactéries et les lactobacillus, mais pas seulement, puisque d'après certains travaux de la recherche médicale, cette composition spécifique va aussi aider à inhiber la croissance de certaines souches de bactéries pathogènes, telles qu'Escherichia coli et Clostridium difficile, ce qui va contribuer à maintenir l'équilibre entre les différentes populations bactériennes dans l'intestin.


Concernant nos lactobacillus et bifidobactéries, la composition riche en fibres et inuline du cœur et du fond d'artichaut va leur faire produire, via la digestion, des acides gras à chaîne courte, dont du butyrate . Et je me permets une parenthèse, afin de bien comprendre l'importance d'un aliment .

Si les AGCC ont de nombreux et différents rôles, tant au niveau intestinal que dans tout l'organisme, et que le butyrate est un AGCC extrêmement important concernant toutes les colopathies intestinales ( SII, RCH, Crohn ) ainsi que la dysbiose intestinale, les acides gras à chaîne courte sont avant tout une source importante d’énergie pour les cellules intestinales ( en fait, ils en sont le " carburant ", leur nourriture ), et agissent aussi bénéfiquement sur les jonctions serrées, permettant de maintenir un fonctionnement optimal de l’épithélium intestinal et de réparer une perméabilité intestinale. Malheureusement, notre organisme ne sait pas les produire, et ces derniers ne sont créés que par les bactéries intestinales lors de l'ingestion et de la digestion de certains aliments.

Mais la composition fabuleuse de notre petit cœur d'artichaut ne s'arrête pas là!


Ce légume merveilleux possède aussi des propriétés hépato protectrices qui vont aider à stimuler et augmenter la production de bile, ce qui va favoriser le bon fonctionnement du foie, l'élimination des substances toxiques, y compris les métaux lourds, produits chimiques, les déchets métaboliques, et contribuer à une bonne digestion des lipides. En outre, son action diurétique va aussi lui permettre de faire éliminer par les reins les déchets qui encombrent notre organisme, et de réduire la rétention d’eau, responsable d'œdèmes.


Sa richesse en antioxydants et en composés bioactifs, tels que les polyphénols et les flavonoïdes, va permettre de réduire l'inflammation chronique, en inhibant les processus inflammatoires dans le corps, et d’aider notre organisme à lutter contres le stress oxydatif et les radicaux libres, en neutralisant ces derniers. Si les radicaux libres sont nécessaires afin de lutter contre virus et microbes, un excès de radicaux libres va avoir des conséquences sur notre santé et notre peau.

De plus, nous ne vivons pas tous dans un environnement dénué de pollution, et cette dernière va engendrer du stress oxydatif, responsable du vieillissement prématuré de notre épiderme.

Et bonne nouvelle pour les personnes diabétiques et /ou cherchant à contrôler leur glycémie, notre petit artichaut a un indice glycémique bas, ce qui signifie qu'il a un impact minimal sur la glycémie et la vitesse à laquelle le sucre arrive dans le sang. Ce sont d’ailleurs les fibres contenues dans l'artichaut qui ralentissent la digestion et l'absorption des glucides, contribuant à maintenir les niveaux de sucre sanguin stables .


Voici comment un " banal aliment" va agir sur notre organisme, de manière insoupçonnée, contribuant non seulement à maintenir un environnement intestinal sain et équilibré, à réduire l’inflammation, mais aussi à agir sur le vieillissement et la préservation de la peau, et devenir un allié de beauté. Alors pourquoi se priver de le cuisiner?


Bien entendu, tout cela intervient dans le cadre d'une alimentation extrêmement diversifiée et équilibrée en fibres alimentaires, car ce n'est pas un aliment isolé qui pourra contrebalancer les effets néfastes d'une surconsommation de féculents, de certains sucres, ou lipides ; cela souligne et montre la nécessité d'introduire ( ou de réintroduire) certains aliments dans nos repas quotidiens,

et de s'orienter, hors saison de production, sur des légumes surgelés, afin d'amener quotidiennement des composants dont notre microbiote intestinal, ainsi que tout notre organisme dans son entièreté, ont besoin, mais aussi de connaitre profondément un aliment et sa composition, ainsi que les différentes parties à manger . Car si l'artichaut est riche en fibres, inuline, antioxydants, flavonoïdes, polyphénols et autres, on ne retrouve pas ces composants dans toutes les parties, à parts égales; c’est dans son cœur que ses composants bénéfiques vont se retrouver en proportions les plus importantes, au détriment des feuilles, et du fond, d’où la nécessité de ne pas seulement en faire qu’un usage purement restrictif en ne le consommant qu'en cure de complément alimentaire, ce qui n'aura pas un grand impact bénéfique sur la globalité de notre organisme.


Concernant la teneur en fibres du cœur d'artichaut( ce qui nous intéresse fortement lorsque l'on doit amener 30g de fibres par jour ! ), on estime généralement que celle- ci oscille de 5 à 10%, de son poids. Par exemple, 120-150 g pourrait fournir environ 6 à 15 grammes de fibres.

Concernant l'alimentation et la naturopathie, si celles-ci ont toutes les deux des approches globales, elles sont néanmoins à adopter au cas par cas, et en naturopathie, l'alimentation est d'abord basée sur le temperament naturopathique de la personne. C'est celui-ci qui va définir nos faiblesses digestives , nos prédispositions à avoir certains types de déséquilibres, plutôt que d'autres, et à metaboliser les aliments acides et/ou acidifiants.

Or, si le sanguino-plethorique metabolise très bien tout ce qui est acidifiant et est moins sujet à créer du stress inflammatoire, de par son caractère optimiste, ce n'est pas le cas du neuro-arthritique, étant déjà, de base, un tempérament acide, et dont l'intellect rarement au repos et toujours enclin à se faire du souci à l'avance, va créer de l'acidose tissulaire beaucoup plus vite .


L'acide oxalique, en se liant dans l'intestin aux minéraux apportés par l'alimentation, va poser un problème en rendant ces derniers non assimilables ; une consommation de divers aliments riches en acide oxalique sur une longue période peut donc engendrer certaines carences, et entre autre, des carences en magnésium et calcium. Or ces deux minéraux sont aussi les minéraux que l'organisme va aller puiser, en cas de déséquilibre acido-basique, afin de contrebalancer l'excès d'acidose tissulaire.

Il faudra donc, si l'on est de tempérament neuro-arthritique, avoir une consommation plus modérée de notre ami l'artichaut, et préférer en manger sur une durée plus longue et avec des prises plus espacées .









9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page